Accueil Plan du site Contacts Boutique Le coopérateur agricole
 
La Coopérative fédérée de Québec entend poursuivre ses démarches auprès du gouvernement afin d’obtenir des outils fiscaux et financiers propices au développement des coopératives

Montréal, le 23 mars 2004 – La Coopérative fédérée de Québec entend poursuivre ses démarches auprès du gouvernement fédéral afin d’obtenir des outils fiscaux et financiers propices pour assurer l’accès des coopératives agricoles canadiennes à une capitalisation adéquate.

En négligeant de faire une place aux coopératives agricoles dans son budget, M. Goodale met de côté des joueurs majeurs du développement économique en milieu rural. « Les coopératives sont des moteurs de développement économique régional. Toutefois, pour garder le cap sur la croissance, les coopératives ont besoin d’outils que le gouvernement est en mesure de leur accorder; pourtant, il ne l’a pas fait aujourd’hui, » a souligné M. Denis Richard, président de la Coopérative fédérée de Québec. Rappelons que les coopératives génèrent plus de 70 000 emplois et ont un chiffre d’affaires global de 12 milliards de dollars au Québec seulement.

Par ailleurs, l'entreprise note que le gouvernement a tendance à oublier que les coopératives constituent des outils d'intervention stratégique nécessaires pour que les producteurs agricoles canadiens puissent faire face à la compétition américaine et européenne. « Il est donc important que les producteurs et productrices agricoles du pays puissent disposer d’outils qui facilitent la capitalisation de leur coopérative tout en protégeant leur intégrité et leur raison d’être », a souligné M. Richard.

Rappelons que la Coopérative fédérée de Québec et ses coopératives affiliées ont annoncé l’an dernier pour près de 1 milliard de dollars d’investissements d’ici 2010, dans la mesure où les règles fiscales des deux paliers de gouvernement sont modifiées pour permettre à ses membres de capitaliser adéquatement ses activités. « Le gouvernement a manqué une belle occasion de nous aider à assurer le développement des coopératives agricoles canadiennes et par association, celui des régions rurales du pays, » a souligné le secrétaire général de la Coopérative fédérée de Québec, M. Claude Lafleur.

La Coopérative fédérée de Québec, avec son réseau de coopératives affiliées, est la quatrième plus grosse entreprise au Québec avec des revenus de 4,6 milliards de dollars; elle se situe au septième rang en importance des employeurs de la province avec 15 443 employés.

Aujourd’hui, la Coopérative fédérée de Québec représente plus de 50 000 membres regroupés dans 97 coopératives, allant de la société coopérative agricole à la coopérative de consommation en passant par des coopératives de transformation. Ces coopératives répondent à une vaste gamme de besoins de la part de producteurs agricoles et de consommateurs qui se sont unis afin d’avoir accès à des produits et services de grande qualité à prix compétitifs. De plus, en tant que grossiste, la Coopérative fédérée de Québec fournit aux producteurs agricoles du Québec, de l’Ontario et du Nouveau-Brunswisk, des biens et services nécessaires à l’exploitation de leur entreprise, y compris des produits pétroliers. Elle transforme et commercialise aussi sur les marchés locaux et internationaux divers produits agricoles : viande porcine, volaille, etc. La Coopérative fédérée de Québec réalise ses activités par l’intermédiaire de ses propres divisions et filiales ou par ses participations dans d’autres entreprises.

- 30 -

Information : Jean-François Harel
Secrétaire général adjoint
Tél. : (514) 858-2088
Courriel : [email protected]


Retour


Entreprise
Secteurs d'activités Vie associative Environnement Médias Carrières Académie Coop Événements